Fermeture des écoles.

Afin d'assurer une continuité pédagogique et un enseignement à distance pour tous en cette période bien compliquée, je supprime toute restriction d'accès à mon site tant que la situation ne se sera pas normalisée.
Tous les documents et toutes les corrections sont donc en accès libre. 



Fonctionnement du site : les différents accès

- Seconde (ancien programme) - Greugneugneu -

Une petite liste non exhaustive de maladresses qui m'agacent .... greugneugneu

Chiffres ou nombres

Il n’ existe que dix chiffres: 0, 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9. Ce sont des signes , des symboles qui servent à écrire tous les nombres, comme les lettres de l’alphabet servent à écrire tous les mots du dictionnaire.

exemple 1 (grande section de maternelle)
 

- L'addition des nombres 2 et 3 est bien connue et se note :  2+3=5

- L'addition des chiffres 2 et 3 ne signifie rien en mathématiques.
  Néanmoins, dans certains langages de programmation 2+3=23 . En effet le signe + permet de concatener les chaînes de caractères 2 et 3 ...

Equation du second degré

Quand il n'y a que deux termes, on ne calcule pas Δ .
Il suffit de factoriser !!!

à partir de la première
 

2x2+3x=0 ⇔ x(2x+3)=0 ...

2x2-8=0 ⇔ x2=4 ⇔ x=2 ou x=-2

x2+7=0 est impossible

Fractions irréductibles
à partir du collège
 Il faut toujours présenter les fractions sous forme irréductible
2=2 ....
Sans blague
 Effectivement 2=2 et 3=3 ...
Mais, quand à la fin d'une démonstration vous arrivez à ce résultat, c'est la preuve d'une très grande maladresse.
Souvent, vous êtes partis du résultat pour arriver au résultat ... Dans ce cas, il faut reprendre toute la rédaction.



 

Sitemath.fr - Site et contenu réalisés par Pierre Lux - professeur de mathématiques au Lycée Lyautey de Casablanca
 
 
pierrelux.net par Lux Pierre - Télécharger Gest'classe- sitemath.fr