Inscrivez-vous gratuitement (Formulaire d'inscription)
- pour consulter au format pdf tous les fichiers du site (cours, exercices, devoirs)
- pour consulter les corrections des exercices proposées sur la page d'accueil (elles seront toutes proposées au cours de l'année) et les corrections des deux premiers exercices de chaque chapitre.

Pour plus de fonctionnalités, cliquez sur ce lien

- Python -  Variable, affectation -

Définition :
Lors de l’exécution d’un algorithme, on va avoir besoin de stocker des données, voire des résultats.
Pour cela, on utilise des variables.
On attribue un nom à chaque variable.

Remarques :
1 ) Une variable est comme une boîte, repérée par un nom, qui va contenir une information. Pour utiliser le contenu de cette boîte, il suffit de l’appeler par son nom.
2 ) Dans l’écriture d’un algorithme, on prendra l’habitude de préciser des le départ le nom des variables utilisées en indiquant leur type (nombre, chaîne de caractère, liste, etc.). Cette étape est appelée déclaration des variables.

Définition :
Les instructions de base sur des variables sont les suivantes :
la saisie : on demande à l’utilisateur de l’algorithme de donner une valeur à la variable;
l’affectation : le concepteur de l’algorithme donne une valeur à la variable. Cette valeur peut-être le résultat d’un calcul;
l’affichage : on affiche la valeur de la variable.


Exemple :

L’algorithme 1 est un exemple d’algorithme écrit en Python . Le but de cet algorithme est de calculer la somme de deux nombres a et b .
Regardez bien les trois versions de cet algorithme qui vous permettront de voir à quel point la déclaration du type de variable est importante en Python.


Remarques :
1 ) Dans l’algorithme1 (version a,b et c), l’utilisateur saisit les variables a et b, alors que la variable c est affectée au cours du traitement.
2 ) On suivra toujours la structure de l’algorithme 1 lors de l’écriture d’algorithme

Programmation
connexion requise

Algorithme 1

lira a
lire b
c ← a+b
afficher c

Testez ce programme avec a=2 et b=3 et regardez bien le résultat obtenu

Ici, on concatène a et b car ils sont interprétés comme des chiffres (chaine de caractère)

Testez ce programme avec a=2 et b=3 et regardez bien le résultat obtenu . Et testez le à nouveau avec a=2.5 et b=3.7

Maintenant a et b sont interprétés comme étant des entiers

Testez ce programme avec a=2.5 et b=3.7 et regardez bien le résultat obtenu .

Maintenant a et b sont interprétés comme étant des flottants (c'est à dire ce qui rapproche le plus des réels)
Exercices : ex 2 à 7
corrections
connexion requise
 - Variables, affectations - Énoncés et corrections




Euclide : Ce qui est affirmé sans preuve peut être nié sans preuve
Site et contenu réalisés par Pierre LUX
 
 
pierrelux.net par Lux Pierre - Télécharger Gest'classe- sitemath.fr